Les méthodes de travail

         En PACES, la méthode de travail est extrêmement importante pour réussir à travailler efficacement. Malheureusement, il n’y a pas LA méthode de travail, celle qui fait réussir tout le monde. Une méthode de travail, c’est quelque chose de personnel, qui doit vous convenir à vous et qui est rarement la même que celle de votre voisin.

         Alors oui, il n’y a pas LA méthode de travail, mais néanmoins, il y a différents types de méthodes de travail, que nous allons vous expliquer ici. Le but, c’est de vous montrer plusieurs possibilités, que vous puissez voir avec quelles(s) méthode(s) de travail vous vous sentez le plus à l’aise et qu’au final, vous vous fassiez votre propre méthode de travail, en les mixant entre elles ou en y apportant votre touche personnelle.

         Ce n’est pas parce que votre méthode de travail n’apparait pas dans cette liste que vous n’allez pas réussir votre année !! Il ne s’agit que d’exemples destinés à vous aiguiller, mais si vous possédez déjà une méthode de travail qui vous convient, il n’y a pas besoin d’en changer !

Méthode des J

         A J0 (le jour-même où le cours a été fait par le professeur), il faut apprendre le cours. Puis le réviser le lendemain (J1), à J3, J7, J14, J28… Quand les cours s’accumulent, il faut se focaliser sur les cours que l’on connaît le moins. Pour cette méthode, il faut être particulièrement rigoureux. On vous conseille vivement de vous faire un planning ou de prendre un calendrier et de noter les cours dans celui-ci dès la fin de la matinée pour éviter d’oublier de les noter.

         Cette méthode permet à votre cerveau de ne jamais complètement oublier le cours et surtout vous impose un rythme de révisions qui vous permettra de ne pas vous disperser à la fin du semestre.

Relecture plusieurs fois

         Pour certains apprendre par cœur un cours en une seule fois suffit mais pour d’autres cela ne marche pas et on perd vite toutes les notions que l’on avait acquises la première fois. Dans ce cas-là, on peut essayer de faire des répétitions. Une lecture approfondie répétée des cours, en trouvant des liens et en comprenant de mieux en mieux le cours peut être efficace. Un conseil : définissez vous un nombre de répétition à faire pour chaque cours selon leur difficulté et tenez vos comptes de relecture soit sur un petit carnet soit directement sur votre cours pour ne pas perdre le compte.

Méthode de la page blanche

         Après avoir appris votre cours, faites une petite pause, allez prendre votre douche ou faire un peu de sport et quand vous revenez de cette dernière, prenez une feuille blanche et écrivez tout, absolument tout ce que vous avez retenu de ce cours. Le plan du cours est également nécessaire car grâce à celui-ci pour arriverez mieux à replacer les notions dans le cours et surtout éviterez de nombreux pièges. Cette méthode peut être stressante si vous n’arrivez pas à ressortir votre cours de cette manière. Dans ce cas-là n’insistez pas et changez de méthode, le but n’étant vraiment pas de vous créer un sentiment d’incapacité.

Utiliser ses sens

         Utiliser tous ses sens est essentiel à la mémorisation et la restitution.

         Lorsque vous apprenez (si vous êtes chez vous, parce que sinon à la BU les gens vont vous regarder bizarrement) vous pouvez faire des gestes que vous associerez à une notion/une idée. Au fur et à mesure de vos révisions, ces gestes deviendront des automatismes et le jour du concours quand cette notion sera dans un QCM vous vous souviendrez exactement de quoi il s’agit.

         Réciter son cours peut aussi être une bonne alternative. Lorsque vous relisez un cours, faites le à haute voix cela vous permettra de l’entendre une première fois déjà et dans un même temps vous pouvez enregistrer cette lecture sur votre téléphone. Vous pourrez réécouter cet enregistrement le soir en vous endormant ou la journée dans les transports en commun. Cela vous permet de ne pas avoir l’impression d’être collé à des fiches de cours sans cesse et surtout ne pas perdre trop de temps de révisions si vous habitez loin de la fac. Au bout de plusieurs écoutes, essayez de faire comme si c’était une musique et anticiper les phrases suivantes. Cela stimulera votre mémoire et surtout vous aurez la satisfaction d’avoir bien intégré le cours.

         Voir quelque chose tous les jours sans cesse est également une méthode qui peut porter ses fruits. Par exemple vous pouvez afficher dans votre chambre des molécules ou schémas importants en face de votre bureau ou sur votre porte de toilettes (un lieu bien visible par vous). Le fait de les voir de manière récurrente va permettre de les intégrer plus facilement.

Travailler en groupe ou seul

         Tout dépend de votre personnalité. Si vous vous êtes fais un petit groupe d’amis vous pouvez essayer de travailler ensemble à la bibliothèque. Pas forcément dans une salle de travail où vous pouvez vous parler mais simplement le fait d’être ensemble, pas loin, de prendre vos pauses ensemble cela peut vous aider à tenir l’après-midi. Au contraire, si cela vous distrait et que vous avez tendance à prendre trop de pauses avec eux, rester chez vous est la meilleure solution. Dans votre appartement, vous avez la liberté de réviser où vous voulez et de la façon dont vous le voulez. Vous pouvez mettre de la musique classique par exemple en fond, qui aide certaines personnes à se concentrer, et surtout organiser votre journée (douche, repas, …) selon vos envies. Si l’une ou l’autre manière effectuée de manière exclusive ne vous convient toujours pas vous pouvez alterner entre les deux pour vous changer les idées, même si vous créer une routine est ce qu’il y a de mieux !

1 Comments

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>