Témoignages d’anciens PACES réorientés

Bonjour, je m’appelle Coraline. J’ai fait 2 PACES mais à la rentrée 2019-2020 je suis en L3 de sciences de la vie. A la moitié de ma deuxième PACES, lors des résultats de janvier j’ai compris que c’était impossible même si on veut toujours avoir un espoir. Je me suis renseignée sur les possibilités et le mieux pour moi c’était soit de passer un oral pour rentrer en écoles d’infirmières, soit de valider mon année et d’accéder à une passerelle au sein de mon université. J’ai choisi la deuxième option, elle me permettait de me concentrer à fond dans la PACES, sait-on jamais. J’ai donc validé mon année à plus de 10 de moyenne et j’ai pu choisir la L2 de mon choix dans l’université. J’ai choisi une L2 Sciences de la vie puisque je m’étais renseignée sur les débouchées. J’ai découvert que cette licence pouvait amener à des masters auxquels je ne pensais même pas au départ. J’en ai retenu plusieurs tels que ceux d’immunologie, de bactériologie ou de vaccinologie. Je pourrais donc travailler dans la recherche en laboratoire dans un domaine qui se rapproche de la « médecine ». J’ai pu découvrir des études « classiques » en fac, beaucoup plus tranquille, et des études qui me plaisent alors que ce n’était pas un parcours auquel j’avais pensé.
Coraline
Licence Sciences de la Vie
Bonjour, je m’appelle Marie et j’ai été en Paces en 2017-2018. Aujourd’hui, pour l’année 2019-2020, je rentre en L2 en Management et Sciences Sociales à l’IAE de Lyon, après avoir validé ma L1 l’an dernier. À la fin du S1 de PACES, j’ai bien senti que mes résultats ne seraient pas à la hauteur de ce que j’avais fait en colles durant tout le semestre. Mon classement provisoire s’est en effet révélé en dessous de ce que je visais en tant que bizuth. Néanmoins, j’ai souhaité continuer afin de voir ce que cela donnerait au classement final, et de me donner le choix de mon orientation à l’issue de ma première année. Je me suis donc donnée à fond par principe, mais je commençais déjà à remettre en question mes choix d’orientation, et à reconsidérer un changement de voie. Finalement, j’ai eu de meilleurs résultats au S2, mais je ne me voyais pas refaire une Paces malgré tout. Cette voie ne m’intéressait pas « suffisamment » pour y retourner. J’ai préféré ne pas refaire une année en étant plus convaincue de ce choix, et tenter autre chose. J’avais pris le temps durant certaines pauses au S2 de réaliser un dossier sur Parcoursup, et avais réaliser plusieurs vœux dans le domaine de l’économie et du commerce, une voie avec laquelle j’avais hésité avant d’aller en Paces. En fin d’année, j’ai donc pu choisir entre les vœux auxquels j’avais été prise sur Parcoursup, et une deuxième année de Paces. C’est comme cela que je suis rentrée à l’IAE de Lyon en L1 MSH (il n’existe pas d’équivalence ou passerelle entre la Paces et l’IAE), un domaine bien éloigné de la Paces certes, mais cette année est loin d’avoir été une perte de temps dans mon parcours. J’y ai appris à travailler « vraiment » efficacement, à gérer une charge de travail, et y ai trouvé ma méthode de travail. Même si en apparence on peut se dire que j’aurais mieux fait de m’y orienter directement, je sais que cette expérience m’est et me sera utile par la suite.
Marie
IAE (Institut d'Administration des Entreprises)
Aujourd’hui j’ai trouvé ma voie en licence de biologie, mais ça n’a pas été simple! En effet, j’ai fais 1 PACES entière puis 1 semestre en tant que redoublante, au vu de mon classement après le concours de décembre, j’étais sûre de ne pas avoir la spécialité médecine, j’ai donc pris mon courage à 2 mains et j’ai arrêté la PACES pour prendre la passerelle vers la première année de licence de biologie à Lyon 1. Arrivée en 2ème année de licence, je ne savais pas ce que je voulais faire avec cette licence, j’étais perdue entre la déception d’avoir raté médecine et les matières que j’avais à la fac qui ne me convenaient pas. Mais j’ai décroché un stage dans un laboratoire de recherche qui travaille sur une maladie parasitaire : la leishmaniose. Grâce à ce stage, j’ai réalisé que je pouvais à la fois lier le monde médical qui m'intéresse énormément et le monde des sciences biologiques dans lequel je suis engagé. Ce stage m’a permis de mieux réfléchir à ce que je voulais pour mon avenir, et grâce à celui-ci je sais désormais qu’à la fin de ma L3, je vais postuler pour un master en “Biology of Tropical Diseases” à l’Ecole de Médecine Tropicale de Liverpool, afin de faire évoluer la recherche sur les maladies tropicales et parasitaires, pour un jour travailler en lien avec des organisations en charge de la santé publique ou des ONG. La PACES m’a appris beaucoup de chose, tenir la pression, m’organiser, définir des priorités, savoir se concentrer longtemps et surtout je connais désormais ma méthode de travail, je n’ai donc rien perdu aujourd’hui mes objectifs sont clairs. Alors un conseil si vous arrivez en PACES, donnez vous à fond, ne regrettez rien, n’oubliez pas de manger et de dormir !
Anonyme
Licence Sciences de la Vie
J’étais carré l’année 2018/2019, au résultat de janvier j’ai décidée d’arrêter PACES car j’étais trop loin dans le classement pour avoir quoique ce soit. J’ai travaillé en tant qu’animatrice dans les écoles jusqu’à la fin de l’année scolaire, pour en même temps me renseigner et prendre le temps pour ma réorientation. J’ai fait plusieurs salons pour voir les différents métiers. J’ai orienté mes recherches vers des métiers du paramédical, je voulais garder un pied dans la santé. C’est comme ça que j’ai découvert le métier d’opticien lunetier, lors d’un salon, à travers l’école privée ISO (Institut Supérieur d’Optique). Je me suis ensuite rendue aux portes ouvertes de cette école. La formation est assez chère, environ 7000 euros, mais il y a la possibilité de le faire en alternance c’est à dire qu’il faut trouver un patron chez qui nous sommes embauchés pour 2 ans (la durée du BTS), nous sommes rémunérés 800 euros environ par mois pour les plus de 21 ans et 654 euros par mois pour les moins de 21 ans et il paye l’école. Je me suis donc mis à la recherche d’un patron pour le BTS opticien lunetier. J’ai postulé dans tout Lyon. Un seul patron m’a recontactée, celui chez qui j’étais cliente. C’était la plus grande difficulté dans cette réorientation. Si j’ai un conseil à donner c’est de s’y prendre le plus tôt possible pour trouver un employeur. Ensuite pour intégrer l’ISO il est possible de passer par ParcourSup ou de directement contacter l’école et d’obtenir un entretien avec le directeur pour prouver sa motivation. A savoir que si nous avons déjà un patron au moment de l’entretien pour faire son BTS en alternance c’est beaucoup mieux pour assurer sa place dans cette école. Actuellement je suis donc à l’ISO et je fais mon alternance chez Krys. Mon but est de faire le BTS en 2 ans puis la licence en 1 an puis le master qui suit pour pouvoir travailler auprès des ophtalmologistes et faire les examens de vue. En effet, la partie commerciale qui est la plus connue ne me correspond pas, et c’est grâce aux différents salons et aux portes ouvertes que j’ai appris qu’elle n’était pas la seule fin à cette formation. Par ailleurs, il est possible de faire une entrée dans cette école en février et de faire sa première année de manière plus intensive entre février et juillet, le coût est amoindri mais reste conséquent ( 5990 euros).
Anonyme
BTS Opticien-Lunetier
Donec ipsum tristique facilisis tempus porta. id Praesent mattis