L’Odontologie

         L’Odontologie est une profession qui veuille au suivi des dents, des maxillaires et des tissus associés.

Présentation du métier

          Les métiers à l’issue de la filière odontologie sont variés. Les chirurgiens dentistes peuvent exercer aussi bien en libéral qu’à l’hôpital, et peuvent être spécialisés en chirurgie, dans des actes spécifiques tels que l’implantation de dents, prendre en charge des malades pluripathologiques, etc. Le métier est bien plus vaste que la simple prise en charge des caries !

La formation

         Les études d’Odontologie sont organisées en trois cycles : les deux premiers sont communs, puis l’étudiant aura le choix entre un cycle court d’un an ou un cycle long accessible par le concours de l’internat et donnant lieu à une spécialisation.

         Ce sont les deux années précliniques du cursus. Cela signifie qu’il s’agit d’années qui se déroulent au sein de la faculté et non auprès des patients. Les enseignements se partagent en une moitié de cours « théoriques » et une moitié de TP (Travaux Pratiques). Les TP sont très concrets et permettent d’apprendre des gestes réalisés quotidiennement au cabinet par un chirurgien-dentiste (réalisation de cavités pour éviction de caries, pose de restaurations, etc.…) sur des mannequins.

         Bon à savoir : à la fin du premier cycle on obtient l’équivalence assistant(e) dentaire.

          À partir de la 4e année, ce sont les années cliniques. Les étudiants alternent entre cours à la fac et soins au Centre de Soins Dentaire. Les soins sont encadrés par des enseignants hospitalo-universitaires qui les accompagnent au centre de soins et à la fac. Au cours des années, les étudiants sont de plus en plus au centre de soins et de moins en moins à la fac.

         Des stages sont effectués durant le cycle. Les étudiants sont donc des externes et peuvent désormais exercer leur pratique sur de vrais patients. À l’issue de la 5ème année, les étudiants doivent valider le CSCT (Certificat de Synthèse Clinique et Thérapeutique), leur donnant ainsi la possibilité de parapher des ordonnances et d’exercer en cabinet en tant que remplaçant ou collaborateur libéral.

         Il se compose de la 6e année lors de laquelle les étudiants alternent entre Centre de Soins, stage et les derniers cours à la fac. A l’issue de cette année, une thèse d’exercice est à effectuer puis l’étudiant obtient son diplôme d’état de Docteur en Chirurgie Dentaire.

         Les étudiants ont tout de même la possibilité de se spécialiser en faisant des D.U., qui ne nécessitent pas de passer le concours de l’internat.

         C’est le concours de l’internat. Il permet à ce jour d’accéder à 3 filières de spécialisation (ou DES – Diplômes d’Études Spécialisées). Ces filières de spécialisation sont détaillées en dessous.

         Une thèse est également à réaliser dans ce cursus et permet à la fois d’obtenir le Diplôme d’État de Docteur en Chirurgie Dentaire et un Diplôme d’Études Spécialisées.

         Les étudiants peuvent se spécialiser après leur cycle court en faisant des D.U. (Diplôme Universitaire) ou des C.E.S. (Certificat d’Études Supérieures) pour faire par exemple de l’implantologie ou d’autres actes dans sphère oro-faciale. Ces spécialisations ne donnent pas accès à un panel d’actes aussi large que le cycle long le permet, mais elles ne nécessitent pas de concours.

          Tout au long du cursus d’odontologie, les étudiants ont la possibilité d’adopter différents UE (unité d’enseignement) optionnels en parallèle de leur année d’odontologie. Une de ces UE offre la possibilité de préparer un master 1 de recherche biomédicale. La validation de ce dernier (qui se fait en deux ans minimum) permet de poursuivre sur la voie d’un double cursus qui débouche sur un second doctorat (obtenu après composition d’une thèse) et permet de commencer une carrière dans la recherche ou l’enseignement universitaire.

Le chirurgien-dentiste (cycle court)

         Il s’agit du métier le plus courant après des études d’odontologies. Il assure « la prévention, le diagnostic et le traitement des anomalies et maladies congénitales ou acquises, réelles ou supposées, de la bouche, des dents, des maxillaires et des tissus attenants ». Plus simplement, il se charge de traiter les pathologies qui touchent la dent et les tissus qui l’entourent. Il peut choisir de diversifier son activité en se spécialisant via les diplômes universitaires.

Les DES plus en détail (cycle long)

         Cette spécialisation dure 3 ans et permet de devenir spécialiste en Orthopédie Dento-Faciale, plus communément appelé orthodontiste. C’est un spécialiste que la plupart des enfants rencontrent. Il corrige les dysharmonies dento-maxillo-faciales, les problèmes de positionnement des dents et les problèmes d’occlusion.

         Cette formation dure 4 ans et est partagée avec les internes en médecine. Ce DES ne s’arrête pas à l’apprentissage de nouvelles techniques de chirurgie, puisqu’il comprend des actes de chirurgie dentaire, la dermatologie buccale et la prise en charge des pathologies orales. Il soigne la cavité buccale, les dents, les maxillaires, l’appareil manducateur et les tissus attenants. Il fait de la chirurgie mais assure aussi une prise en charge médicale, non chirurgicale, de certaines pathologies.

         Cette formation dure 3 ans et a pour objectif d’approfondir ses connaissances en Odontologie et de former des étudiants à la prise en charge de patients avec des pathologies lourdes et/ou qui nécessitent un plateau technique spécialisé. Il est aussi en charge de diagnostiquer des pathologies bucco-dentaires et de gérer les conséquences de pathologies générales sur la sphère oro-faciale

IMPORTANT : Des discussions sont actuellement en cours au sujet d’une réforme du 3e Cycle. En bref, cette réforme viserait à supprimer le DES Médecine Bucco-Dentaire et à en créer 4 autres : DES Parodontologie, DES Endodontie, DES Odontologie Pédiatrique, DES Réhabilitation Oro-Faciale Complexe. Mais rien n’est encore sûr !

Pour en savoir plus :